Magazine Gaming, E-sport, jeux vidéo, Reviews, Trucs & Astuces


Être un maître Jedi peut être très délicat. Que votre padawan finisse dans le côté obscur de la force c’est une possibilité troublante qui plane toujours sur leur formation. Il faut donc s’occuper de son apprenti dans LEGO Star Wars : La Saga Skywalker.

Ce n’est peut-être pas la meilleure des façons, mais qui sommes-nous pour remettre en question les manières impénétrables de TT Games Studio. Tout au long de notre aventure galactique, nous pourrons détruire toutes sortes de personnages et d’éléments sur scène, en les transformant en blocs individuels. Cependant, il existe des êtres plus durs que l’adamantium.

Les jeux Star Wars de l'ère Disney qui n'ont jamais existé

Ce sont les enfants. En effet, dans LEGO Star Wars : La saga Skywalker on ne peut pas anéantir les petits et ils ne peuvent qu’être touchés. En tenant compte de cette caractéristique unique et en ajoutant au fait que le système de combat nous permet de soulever un ennemi pour frapper continuellement depuis les airs, nous avons le résultat suivant.

Eh bien, les enfants, du moins ce gamin, ne subissent pas de dégâts de tir ami, alors j’ai trouvé mon mannequin de test. Il convient également de mentionner que vous pouvez utiliser les enfants pour franchir de grandes lacunes et des espaces vides. J’appelle ça Flying Boy.

Oui Anakin Skywalker a fini par devenir Dark Vador c’était sûrement parce que son maître Qui-Gon Jinn ne l’avait pas traité de la meilleure façon possible. C’est vrai, nous pouvons élever n’importe quel enfant du jeu, frapper à plusieurs reprises et nous déplacer dans n’importe quelle zone.

Évidemment, c’est une astuce qui nous permet d’atteindre des zones totalement inaccessibles, soit parce que le studio n’a pas pensé à les utiliser, soit parce qu’elles seront débloquées bien plus tard. Une méthode comme celle-ci est un appel aux speedrunners pour en tirer le meilleur parti et nous verrons sûrement bientôt des jeux très fous.





Source link